Nicolas Salagnac

Histoire de l’art de la médaille

– Il y a plus de 2000 ans, Lugdunum frappait des monnaies pour l’Empire romain.
A partir de 1416 et pendant 400 ans, un Hôtel des Monnaies lyonnais édita monnaies et médailles.
De 1830 à nos jours, les Penin et Augis, ont développé vers des sommets l’art de la médaille.
Des graveurs lyonnais ont marqué leur temps… Louis Muller, Grand Prix de Rome en 1932 ;

Aujourd’hui, je travaille pour que cette chaîne ne s’interrompe pas, et pour que ce savoir-faire perdure. Sur ces critères, il faut faire face à une économie de marché et aux coûts d’une main d’œuvre toujours moins chère.
Il faut entretenir et cultiver une méthode et un savoir-faire pointu, très spécifique, qualitatif, finalement l’aspect le plus difficile d’un métier.
De fait, et à une époque où l’on prône le bien fait des nouvelles technologies… ne pourrait-on pas classer d’innovante la maîtrise des techniques anciennes ?…

Voir l’article sur les Grands Prix de Rome

Voir l’article sur les académiciens graveurs médailleurs