Nicolas Salagnac

Concours MAF 2008 en gravure en modelé

D’après un dessin inspiré d’une sculpture d’Apollon le « Roi Soleil », les élèves au concours du Meilleur Apprentis de France (organisé par les Meilleurs Ouvriers de France) doivent réaliser un modelage de cette tête, puis la graver en matrice sur un bloc d’acier.
La qualité du modelage, la qualité de la réduction de celui-ci au pantographe et des finitions seront observés et jugés.

 

Texte extrait du rapport réalisé par Melle Tiphaine Heytmann, alors élève en 2ème année de CAP au lycée Ferdinand Fillod de Saint Amour – Jura, en section gravure en modelé – 2007-2008.

1ère étape : le modelage.

Il faut suivre le dessin et créer les volumes avec de la plastiline (matière molle et souple très facile à utiliser). Puis sur son modelage l’élève prend une empreinte en plâtre, pour obtenir un négatif dur. Sur ce plâtre l’élève retravaille et affine les volumes et les détails.

2ème étape : gravure de la matrice en acier par réduction au pantographe.

La sculpture plâtre en bas-relief terminée, l’élève moule le motif avec une résine. Cette résine en négatif est fixée sur le pantographe. Ce dernier est réglé et ajusté pour les besoins de la réduction, ici au rapport 5 (5 fois plus petit).
Une fois les réglages au point : centrages, niveaux, rapport, l’élève commence son usinage. Au départ, elle ébauche la matière avec un gros palper et une grosse fraise. Puis elle fini par les détails avec un petit palper et une petite fraise, tout cela au rapport de la réduction.

3ème étape : l’usinage sur commande numérique du soleil.

Mise en place des données de programmation du dessin réalisé en machine (mettre le dessin sur type édit, définir la trame sur type art puis générer les volumes comme par exemple les galbes). Bien sûr nous travaillons en matrice donc à l’envers. Par la suite il faut choisir les bons outils pour l’usinage.

4ème étape : la finition main.

Les finitions sont faites à la main à l’aide d’échoppes, avec l’aide d’un binoculaire, pour être précis. Le papier d’émeri fin est très utile pour enlever les rayures et finir la gravure. Environ 62 heures de finition main.

Le premier concours MAF en gravure en modelé, année 2007-2008.

Le premier sujet pour le concours MAF en gravure en modelé, a été présenté en 2008.
Deux de mes élèves ont relevé ce challenge et se sont présentées au concours, Mesdemoiselles Elodie Meunier et Tiphaine Heytmann (2ème année de CAP gravure en modelé). Elles ont présenté leur travail fin Mai 2008 pour le concours MAF régional de Franche Compté. Leurs travaux ont été remarqués et félicités. Melle Elodie Meunier aura reçu la médaille d’argent et Melle Tiphaine Heytmann la médaille d’or. Normalement cette médaille aurait du monter au concours national, malheureusement ce concours en gravure étant nouveau, n’avait pas été inclus pour le national.

Pour autant, Melle Heytmann aura continué sa formation au LP Ferdinand Fillod de Saint Amour en ciselure, avec une formation turbo en 1 an. Elle se présentera au concours MAF en ciselure en 2009, elle obtiendra avec d’autres élèves la médaille d’or régionale, et son travail sera aussi récompensé d’une belle médaille d’or nationale, qui lui aura été remise au Sénat, le 17 Mars 2010.
Entre temps, Tiphaine aura été embauchée comme graveur chez Faude & Huguenin médailleur en Suisse au Locle. Félicitation et bonne suite.

Nicolas Salagnac
Professeur d’atelier contractuel en gravure en modelé au L.P. Ferdinand Fillod – Saint Amour – Jura.

Lien vers le site du Lycée Ferdinand Fillod – Saint Amour – Jura.