Nicolas Salagnac

Le lycée Fillod présent au Festival des jardins à Arc-et-Senans

Article de CLAUDE PATRICO – VOIX Du JURA – N° 3573 du 16 mai 2013.

Saint Amour  » Le jardin de Kokopelli  » est le projet réalisé par les élèves.

Pour la quatrième année consécutive, le lycée Ferdinand Fillod, pôle d’excellence dans les arts du métal que dirige Isabelle Giraudeau, participe au Festival des jardins à la Saline royale d’Arc-et-Senans qui ouvrira le fer juin. Cette année, explique Patrick Percier, chef jardinier à la Saline royale : « L’École nationale supérieure d’architecture Paris-Malaquais a été invitée à être l’œil extérieur de l’exposition « Théâtre en Utopie’: Au niveau des jardins, on trouvera des théâtres aux thèmes différents, qui vont s’animer par la nature, l’odeur, l’eau, la lumière, etc. Comme les années précédentes, cela est réalisé en partenariat avec les établissements scolaires du Grand-Est. »

Le projet du lycée Fillod, conduit par Aurélie Masselin, diplômée de l’école Boulle, professeur de monture en bronze et ciselure, porte sur les jardins de pierre, avec l’idée de protéger les plantes et de réaliser des expérimentations avec le cuivre.

Croyances amérindiennes

« Après des recherches, sachant que la Saline royale est partenaire de l’association Kokopelli, productrice de semences et graines anciennes, l’idée nous est venue de réaliser « le jardin de Kokopelli petit personnage mythique bossu, représenté comme un joueur de flûte, issu des anciennes croyances amérindiennes qui a le pouvoir de guérison, de soins etc. »

Après une année de travail en atelier, lundi 6 mai était le jour tant attendu. Sur le site de la Saline royale, au côté d’Aurélie Masselin, les professeurs

impliqués dans ce projet, José Avides, enseignant en art appliqué, Nicolas Salagnac, professeur de gravure et Didier Maurice, professeur de fonderie, tous deux Meilleurs ouvriers de France, étaient là pour encadrer leurs élèves, bronziers, graveurs, fondeurs et spécialistes de chaudronnerie pour les soudures, qui installaient dans un des jardins leur chef-d’œuvre, le dôme sur lequel s’appuient tous les personnages de Kokopelli qui ont été cintrés.

Sur place aussi Hugues Boutet, des Jardins de Fraîche-Comté et de l’association Kokopelli, Jean-Luc Brisson, enseignant à l’École nationale supérieure du paysage de Versailles, qui précise : « Les jardins, c’est la rencontre du culturel et du cultural », sans oublier Alejandra Santander et Didier Boyat, réalisateurs du documentaire musical.

Projet Handicat 39 : Un nouveau voilier
Isabelle Giraudeau, proviseur du lycée Fillod.

« Nous sommes au cœur de projets interdisciplinaires » précise Isabelle Giraudeau, proviseur du lycée Fillod, lycée des métiers et des arts du métal. Elle cite en premier lieu celui des Salines royales, « où nous participons à un projet d’amitiés végétales, piloté par Patrick Percier qui travaille avec nos professeurs et nos élèves afin de redonner chaque fois une impulsion et une dynamique nouvelle à une œuvre. » L’équipe enseignante vise également à « valoriser et diffuser nos formations, nos savoir-faire, l’expérience artistique que vivent les élèves. Ils ont créé, avec Alejandra Santander et Didier Royat, réalisateurs de la Sueito en la Fabrica, venus les filmer, un documentaire musical, démarche qui fut primée fin mars 2013 Graines de Créateurs par le Conseil général et Info Jeunesse du Jura. La présentation sera faite le 17 mai, salle de la Chevalerie à Saint Amour ». L’établissement participe également à la réalisation du giratoire du contournement de Lons et au grand projet Handicat 39. La réalisation de ce nouveau voilier commencerait dans le courant de l’année prochaine pour une période de deux à trois ans de travail. « Nous espérons le soutien d’autres partenaires, en complément du financement du Conseil général du Jura. Suivant le souhait de ce dernier, ce bateau est destiné à la base de Bellecin, pour une utilisation mufti-associations ».

Lien vers le journal : Voix du Jura.

Lien vers site du LP Ferdinand-Fillod.