Nicolas Salagnac

Les jardins de la Saline Royale d’Arc et Senans et Lp Fillod – 6ème… – 2015

Pour la sixième année consécutive, les élèves des sections métiers d’art du Lycée Ferdinand Fillod de Saint-Amour relèvent le défi d’un travail collectif hors norme qui aura été pensé et travaillé sur l’année scolaire.

Cette année le thème du festival des jardins de la Saline Royale d’Arc et Senans porte sur les mines de sel dans le monde. Deux photographes, Catherine Gaudin et Seydou Touré, se sont rendus dans les pays où l’on exploite le sel et ont pris des portraits d’ouvriers au travail.

Ces portraits seront affichés dans les jardins avec les réalisations artistiques des lycées.

La thématique de l’Amérique Latine a été sélectionnée avec un important travail sur un masque Inca d’une hauteur de 1 m 80. Les images de masque, nous les avons réalisé par la suite de petite taille en argile, en plastiline et en mousse polyuréthane.

En répondant au cahier des charges du festival, les élèves ont dessiné, modelé, moulé, sculpté, en passant par des prototypes et une mise à l’échelle grandeur nature.
Il y a aussi un important travail sur la couleur et les patines. Merci à l’atelier du moulage de Besançon de nous avoir si bien guidé et conseillé : lien.

Nous en avons choisi un, puis nous l’avons réalisé et modelé en plus grand en mousse polyuréthane.

Ce masque nous sert d’essai pour le projet final qui sera plus grand, il nous a permis d’avoir un aperçu du relief qu’on veut lui donner et le résultat avec des patines.

IMG_3495_2

Nous avons utilisé des scies, des râpes, des outils de modelage pour l’argile et des cutters pour donner la forme au masque.

IMG_8060

Nous avons passé des couches de protection (acrylique puis gomme-laque) contre les intempéries, ensuite de la patine pour donner un aspect métallique.

IMG_3769

IMG_3738

À partir de la fin du printemps, la Saline présente un festival des jardins dont la thématique est renouvelée chaque année. Sur les espaces qui entourent les bâtiments, soit plus de quatre hectares, se découvrent des jardins aux infinies variations de formes et de couleurs qui font désormais de ce festival l’un des plus renommés d’Europe. Ce renom vient aussi de deux éléments spécifiques : une coopération portée tout au long de l’année en lien avec une quinzaine d’établissements de formation qui font des jardins une œuvre partagée avec l’ensemble des élèves et leurs enseignants et un ancrage franco-suisse en partenariat avec Evologia, structure du canton de Neuchâtel.

Site de la Saline Royale d’Arc et Senans : lien.