Nicolas Salagnac

Maria LAET, artiste brésilienne expose à l’IAC de Villeurbanne – Mai/Août2019

Maria Laet avec ses deux empreintes : matrice et poinçon d’un demi ballon de baudruche.

L’INSTITUT D’ART CONTEMPORAIN de Villeurbanne – Rhône-Alpes expose :

OTIUM #4 avec les artistes : Leone Contini – Maria Laet – Kate Newby
du 29 mai au 11 août 2019.
11, rue du Docteur Dolard F-69100 Villeurbanne
Lien site IAC Villeurbanne

MARIA LAET
Installée à Rio de Janeiro, Maria Laet constitue par sédimentation un univers sensible qui mêle le geste humain, simple et précis, aux matériaux organiques et à leur surface.

Elle explore les propriétés physiques et symboliques de matériaux, souvent fluides et volatils, tels le sable, le lait, l’encre ou le souffle. Ces matériaux font écho à l’écoulement du temps et ont la malléabilité nécessaire pour accompagner les formes du réel. Ainsi, Maria Laet s’intéresse davantage à leur présence qu’à leur potentielle transformation par sa main. En choisissant pour sujet le souffle, elle accepte que le processus ne soit pas complètement maîtrisé, laissant place à l’imprévisibilité.

Dans une économie de moyens, ses performances incitent au ralentissement, pour prendre conscience de ce qui habituellement nous échappe. Intimistes et proches du rituel, celles-ci se concentrent sur ce qui reste : l’empreinte, la trace après le geste, le silence après le souffle. Elles sont parfois des actes de soin, de réparation, comme quand l’artiste remplit des fissures au sol avec du lait ou recoud la terre avec du fil et une aiguille.

La couture s’envisage alors comme une manière de lier les éléments et leur surface. La notion de peau, comme transmetteur de ses intentions, est primordiale dans le travail de Maria Laet. La peau sépare et connecte à la fois. Associée à la respiration, au souffle, et au toucher, elle est comme un lieu de rencontre et d’interaction, et permet à l’artiste de relier l’intérieur et l’extérieur. De la terre à la lumière, en passant par le souffle, le travail de Maria Laet exprime la prise de conscience d’un tout vivant hétérogène, au sein duquel la nature et l’humain sont des parties dont la coexistence est essentielle.

© Eric Doublet – merci

Nous avons collaboré et travaillé avec Maria Laet sur l’empreinte d’un demi ballon de baudruche. Cette empreinte est double, une matrice en creux et un poinçon en relief, format 250 x 250 x 125 mm, fondue en aluminium. Pièce numérotée 1/5 et signée Maria Laet.

Heureux de cette rencontre, de cette collaboration et de nos échanges, pour permettre du lien entre le Brésil et la France et entre la création artistique contemporaine et le monde artisanal et technique.

Merci au Lycée Hector Guimard et à Jean-Marc Leplat, professeur de fonderie d’art à Lyon pour la fonderie des deux pièces.

Le site de Maria Laet.
La page Instagram de Maria Laet