Nicolas Salagnac

Médaille commémorative des 100 ans de la première guerre mondiale avec des élèves du lycée Chevreul de Lyon

lycée Chevreuil
La demande et le projet : Monsieur Fleuric BRUN, Professeur d’Histoire et Géographie au lycée Chevreul de Lyon : « je souhaite faire participer des élèves de première aux commémorations du centenaire de la première guerre mondiale en 2018, organisées par la ville de Lyon. En accord avec Monsieur Jean-Dominique Durand, adjoint au maire responsable du Patrimoine, de la Mémoire et des Anciens combattants, j’ aimerai que les élèves réalisent les dessins d’une médaille ayant pour thème « Lyon, terre de paix et de mémoire » durant l’année scolaire 2016-2017 et que celle-ci soit ensuite réalisée par vos soins afin d’être prête pour les commémorations du 11 novembre 2018. »

En vue des commémorations du Centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale, la municipalité de Lyon propose de mobiliser, entre autres, les établissements scolaires et de mettre en cohérence l’ensemble des manifestations pour les valoriser.

logo_site_petit

Le projet de participation du lycée Chevreul au Centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale et du retour à la paix est porté par une classe d’élèves de Première L et ES sur le thème « Lyon, terre de Paix et de Mémoire ».

Afin de réaliser et de concrétiser ce lien entre l’Histoire et la Mémoire, entre les échelles locale, nationale et mondiale, les élèves sont engagés dans un projet de réalisation de médailles commémoratives. Les médailles sont des supports de célébrations de messages historiques, politiques, mémoriaux qui circulent au sein des populations et à travers le temps et l’espace. Elles impliquent la maîtrise de savoirs, de savoir-faire et sont porteuses d’une grande dimension artistique. De plus la Ville de Lyon et les Lyonnais ont une histoire intime et toujours d’actualité avec l’art des médailles.

Défilé de la fête de l’armistice de 1918 ( ?) : char orné de drapeaux

Défilé de la fête de l’armistice de 1918 ( ?) : char orné de drapeaux. Source : Bibliothèque municipale de Lyon, Fond Jules Sylvestre, éditée à Lyon, période 1870- 1918.

Soldats français sur le front lors de l’annonce de la fin des combats, 1918.

Soldats français sur le front lors de l’annonce de la fin des combats, 1918. Bruno Cabanes, « Chronique d’une journée qui fit le siècle », L’Histoire, 11 novembre 1918, n° 336, Novembre 2008.

La mise en œuvre d’un tel projet est l’occasion de renouer avec une tradition numismatique ancienne ; d’inscrire de manière durable cet événement et sa commémoration dans l’histoire de la Ville ; de mettre en avant un savoir-faire et un art lyonnais de la gravure ; et de faire des élèves lyonnais des acteurs de cette transmission.

Outre leurs enseignants, les élèves sont accompagnés dans leur projet par Monsieur Salagnac, lauréat du concours « Un des Meilleurs Ouvriers de France » et médailleur-graveur installé à Lyon.

Mr. Salagnac a d’ailleurs rencontré les élèves dans leur lycée le jeudi 29 septembre 2016 et il a pu leur présenter son métier, le sens que prend la transmission à travers son travail ainsi que son rapport à l’Histoire et à la Mémoire.

Les élèves, attentifs et intéressés, ne sont pas restés sans réaction suite à son intervention.

« La venue de Monsieur Salagnac nous a beaucoup appris sur son métier qui me semblait ancien et pas d’actualité. Il nous a expliqué sa façon de travailler, et m’a permis de mieux comprendre notre projet »
Margaux P. 1ère ES.

« J’ai bien aimé l’intervention de M. Salagnac, car il nous a donné beaucoup de précision sur son métier, il nous a un peu éclairé sur le sujet, ce qui nous a aidé à nous projeter un peu et à être créatif et faire ce que l’on aime. Ses explications étaient très bien car on voyait qu’il était passionné par son métier et par son parcours d’artiste. »
Apolline Z. 1ère L.

« La rencontre avec M. Salagnac a été très enrichissante. Il nous a offert une heure et demie de son temps pour partager avec nous sa passion. Après un temps d’explication nous sommes entrés dans le vif du sujet : « Lyon, terre de Paix et de Mémoire ». Ce fut un temps de « questions-réponses », où nous avons débattu sur le sujet de la commémoration. Il nous a dit qu’un mot clef devait organiser notre travail : le sens. « Apportez du sens à votre travail pour lui donner une dimension personnelle ». Il nous aussi précisé que tout le monde pouvait réaliser le dessin d’une médaille, qu’importe notre talent artistique. Nous sommes très fiers de travailler sur ce projet à partir de l’art de la médaille avec ce passionné expérimenté ».
Mathurin B. 1ère ES.

« La visite de M. Salagnac fut plaisante et a permis de dissiper quelques doutes sur le travail de graveur-médailleur et notamment sur la réalisation de la médaille. Je ne m’étais jamais particulièrement intéressée à cet art et M. Salagnac a éveillé ma curiosité ; ce qui je pense, m’a particulièrement motivé pour le projet de notre classe. De plus, cela m’a donné un grand nombre d’idées pour notre médaille ».
Sophie M. 1ère L.

Fleuric BRUN, Professeur d’Histoire et Géographie au lycée Chevreul de Lyon.

Merci Monsieur Brun pour votre demande et votre confiance.
Merci aussi de me permettre de partager ce projet avec vos élèves et l’équipe pédagogique de votre lycée en lien avec la ville de Lyon.

Nous touchons ici le réel sens de l’art de la médaille. Une médaille est un outil de communication, et un relai d’histoire pour le futur. Le premier travail que va être la conception est un acte difficile, il faut étudier, consulter les archives, les images et trouver un axe de « com », puis il faut faire des choix, il faut être pertinent. Il est très intéressant de faire faire cette démarche à vos lycéens. Ils vont se pencher sur ce pan de notre histoire. Comment vont-ils le percevoir et le relayer ?
Très beau et pertinent projet, je reste à votre disposition pour avancer avec vos élèves.

Nicolas SALAGNAC, graveur médailleur MOF à Lyon.