Nicolas Salagnac

UN LION DANS TOUS SES ÉTATS.

VI/VI – UN LION DANS TOUS SES ÉTATS.

D’après l’exposition : « LYON, UNE HISTOIRE DE MÉDAILLES »,  en collaboration avec le Musée des Beaux-Arts de Lyon, François Planet conservateur du Médaillier du Musée, le Cercle Lyonnais de Numismatique, et son Président Jean-Pol Donné et Nicolas Salagnac organisateur de celle-ci.

L’utilisation d’un lion pour incarner la ville de Lyon ne remonte qu’à la fin du Moyen-Age.
Le cri de guerre : AVANT ! AVANT ! LION LE MELHOR ! est attesté dès 1273.
Le sceau le plus ancien présentant les armoiries de Lyon remonte à 1490. Ces armoiries peuvent ainsi se décrire : « de gueules, au lion d’argent, au chef d’azur chargé de trois fleurs de lys d’or ». NB : le premier sceau montrant le lion primitivement couronné emprunté aux comtes du Lyonnais et non inscrit dans un écu, figure dès le 13 juin 1320 sur le second sceau de la ville.

Au fil des changements de régimes, ces armes de Lyon ont subi bien des changements. Napoléon Ier impose des abeilles à la place des lys, sur fond rouge. La Restauration rétablit les lys sur fond bleu et ajoute même une épée dans la patte droite pour rappeler le soulèvement contre la Convention. Le Second Empire voit revenir les abeilles qui sont remplacées par des étoiles après l’avènement de la République, avant que l’on revienne aux armoiries traditionnelles.
De très nombreuses médailles ont présenté des armoiries, plus ou moins fantaisistes. Beaucoup portent aussi l’animal symbole de la ville. Le lion peut marcher, se dresser ou se réduire à un mufle. Les graveurs du XXe siècle, sans doute plus libres dans leurs choix, ont multiplié ces représentations du lion.

Jean-Pol Donné, président du Cercle lyonnais de Numismatique. Laurent Granier, Héraldiste.

E2_ville_de_Lyon_de_Adolph_Penin

Créer vers 1920 (celle-ci date de 1932).
Devant la façade de la mairie, la ville de Lyon, personnifiée par une femme drapée à l’antique, assise, la tête ceinte d’une couronne murale pose la main gauche sur un lion, tandis que la droite s’appuie sur le blason de Lyon. A l’exergue, LUGDUNUM. Ainsi sur un espace restreint, Adolphe Penin a multiplié les symboles de la ville.
Graveur : Adolphe Penin.
Médaille en argent frappée – Diamètre 50mm. Collection particulière.

B3_la Liberation_de_Lyon_Henri_Dropsy

1944
Pour célébrer la Libération de Lyon, Henri DROPSY a conçu, à la demande de Justin GODART, une médaille. Au droit, un lion héraldique agressif suffit pour évoquer les combats libérateurs.
Graveur : Henri Dropsy
Médaille en bronze fondue – Diamètre 100mm. Collection Médaillier du Musée des Beaux-Arts de Lyon.

F1_Marcel_renard

1945
Pour sa médaille ville de Lyon, Marcel Renard, a aussi réuni de nombreux symboles : au droit, la ville de face, entre la saône et le Rhône, au dessus d’un lion couché. Au revers, « AVANT AVANT LION LE MEILHOR » entourant un lion héraldique tenant une épée, de part et d’autre : les clés de la ville modelées par Chinard et offertes par Bonaparte.
Graveur : Marcel Renard
Médaille en bronze frappée – Diamètre 68 & 50mm. Collection Médaillier du Musée des Beaux-Arts de Lyon.

E3_Avant_avant_Lion_le_melhor

1960
Dès la fin des années cinquante, le cri de guerre des lyonnais a été repris par la Maison Augis qui l’a complété par divers lions Héraldiques. Les abeilles symbolisent la ville industrieuse. Cette médaille a été dessinée par RAVEL. Elle a été déclinée sous plusieurs forme pour des organismes ou des sociétés différentes.
Dessinateur : RAVEL – Editeur Augis
Graveur (probable) : Daniel Simonet.
Médaille en bronze frappée – Diamètre 50mm.Collection particulière.

Euro_100_ans_de_Fourviere_nicolas_Salagnac_FIA

1996
Surgissant de la basilique, symbole du centenaire de Fourvière (logo réalisé par Florent Garnier), un buste de lion héraldique . Ainsi, cet Euro répond au souhait de la Commission de Fourvière d’évoquer « les liens séculaires unissant Fourvière à la ville tout entière ».
Dessin : Gisèle SIMON
Graveur : Nicolas Salagnac
Jeton-monnaie d’or, d’argent et de laiton frappé, diamètre 30mm – Trois revers – Editeur FIA. Collection particulière.