Nicolas Salagnac

LA SANTÉ À LYON, célébrée par la médaille.

V/VI – LA SANTÉ À LYON, célébrée par la médaille.

D’après l’exposition : « LYON, UNE HISTOIRE DE MÉDAILLES »,  en collaboration avec le Musée des Beaux-Arts de Lyon, François Planet conservateur du Médaillier du Musée, le Cercle Lyonnais de Numismatique, et son Président Jean-Pol Donné et Nicolas Salagnac organisateur de celle-ci.

Depuis la création de la Faculté de Médecine à Lyon, en 1876, de nombreux professeurs se virent offrir, par leurs élèves et leurs amis, une médaille à leur effigie. Des professeurs de l’Ecole dentaire ou de l’Ecole nationale vétérinaire reçurent aussi un tel hommage. Plus de cent médailles furent ainsi réalisées au XXe siècle. Les deux tiers sont l’œuvre d’artistes lyonnais et beaucoup ont été frappées à Lyon. Deux entreprises ont été particulièrement actives : Penin (aujourd’hui Territoire Métal) et Augis (en partie devenu FIA). Ainsi se trouvent associés les grands « Patrons » qui ont fait la renommée de la Médecine lyonnaise et la tradition de la Médaille. On peut aussi, à travers ces hommages, retrouver le patrimoine architectural des hôpitaux de notre ville.

Jean-Pol Donné, président du Cercle lyonnais de Numismatique.

B1_Internat_des_Hospices_de_Lyon_Albert_Herbemont.

1930
Dans la tradition des médailles de prix, l’Association générale de l’Internat des Hospices de Lyon, décida en 1927 d’attribuer une médaille aux étudiants reçus au Concours de l’Internat. Elle fut aussi attribuée rétroactivement aux lauréats des Concours précédents. Au droit, le médailleur a modelé une représentation libre du blason des Hospices, restitué en 1814 par le peintre Revoil. Le revers présente une vue de la Cour de la Fontaine de l’Hôtel-Dieu.
Graveur : Albert Herbemont.
Médaille fondue de bronze – Diamètre 104 mm. Collection Médaillier du Musée des Beaux-Arts de Lyon.

Docteur Julien Vichot-Z2a

1928
Le revers rappelle que le Docteur Julien Vichot fit enfin aboutir le projet de construction de la nouvelle Ecole dentaire. Il montre l’influence du courant Art Déco avec le triomphe de la ligne droite et l’importance donnée aux légendes avec des lettres spécialement dessinées.
Graveur : Adolphe Penin.
Médaille de bronze frappée – D. 68mm. Collection particulière.

C4_Hotel_Dieu_LYON_docteur_B_Lyonnet_de_Albert_Herbemont

1935
Le revers consacré au grand dôme de l’Hôtel-Dieu s’inscrit aussi, discrètement mais résolument, dans le courant Art Déco, à travers le traitement des arbres et du Rhône.
Graveur : Albert Herbemont.
Médaille de bronze frappée – Diamètre 68 mm. Collection Médaillier du Musée des Beaux-Arts de Lyon.

Claudius Linossier-Z1a

1953
Claudius Linossier, surtout connu pour son travail de dinanderie, fut aussi un médailleur de talent. Ses dernières médailles marquent l’aboutissement d’une démarche vers une sobriété qui dégage la personnalité de son modèle.
Graveur : Claudius Linossier.
Médaille de bronze frappée – Diamètre 59 mm. Collection particulière

F2_Professeur_Armand_TAPERNOUX

1971
Professeur Armand TAPERNOUX.
Graveur : Paul Penin.
Médaille de bronze frappée – Diamètre 58 mm. Collection particulière.

medaille_medecine_lyon

2010
Première médaille du Triptyque sur : L’évolution des métiers à Lyon : “La Médecine”, Edition 2010.
Une nouvelle création, accompagnée d’un livret sur le sujet : texte du Sénateur Maire de Lyon, Gérard Collomb, du Professeur Jean Normand ; de Jean-Pol Donné, Président du Cercle Lyonnais de Numismatique. Ce projet a été soutenu par Eiffage Construction Rhône.
Graveur : Nicolas Salagnac.
Médaille de bronze frappée – format carré : 90mm de coté.

En savoir plus sur cette création : Lien.